Blog HPE, France
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

L’économie circulaire : l’alliée du numérique

Joanna_K

 

par Sabine Crespo, Chief of Staff, HPE France 

Sabine1.pngHPE Discover More qui se déroulait à Paris le 26 Novembre a mis en lumière la place de l’économie Circulaire dans la stratégie d’HPE. A l’heure où le numérique prend une place de plus importante dans le monde moderne il est urgent de renforcer les initiatives qui réduisent l’impact écologique des technologies.

Le développement numérique pèse sur la planète. On a longtemps cru que l’on pouvait exploiter sans compter les ressources de notre planète.  Malheureusement notre mode de vie à un coût et la planète ses limites. Le 29 juillet 2019 (« Jour du dépassement ») nous avions déjà consommé plus de ressources que la nature est capable de renouveler en un an. Tout le monde est concerné et de plus en plus de personnes essayent de modifier leur comportement pour réduire leur empreinte carbone. Certains vont privilégier le train plutôt que l’avion et utiliser le vélo plutôt que la voiture pour de petites distances. Mais on a rarement conscience que même en restant assis sur son canapé à regarder des séries Netflix ou à poster des photos sur des réseaux sociaux on dégrade aussi son empreinte carbone.  Le monde numérique nous donne l’impression d’un univers immatériel mais c’est loin d’être le cas. Le numérique transforme notre société, l’industrie, la recherche médicale, les transports, la culture mais cela se fait à grand renfort de technologies et d’une multitude de centres informatiques.

La technologie est une partie du problème mais elle est aussi une partie de la solution.

Le numérique est une source de progrès mais son impact écologique est important. Gilles Thiebault, HPE SVP Ouest-Nord Europe, l’a rappelé. Le numérique représente plus de 10% de la consommation électrique de la planète et produit 50 millions de tonnes de déchets par an provenant d’équipements électroniques (ewaste). C’est aujourd’hui le type déchet avec la plus forte croissance mondiale. Si on ne fait rien la situation ne fera que s’aggraver. Les grands acteurs de la technologie ont un rôle à jouer voire un devoir. Des ONG s’emparent également de la question comme « Digital For the Planet » dont la présidente Inès Leonarduzzi a eu la gentillesse de partager son expérience. Cette ONG consacre tous ses efforts à promouvoir une écologie digitale dans le monde en identifiant les sources de pollution numérique, en publiant des infographies sur les bonnes pratiques digitales citoyennes au quotidien et en travaillant sur différentes solutions autour de technologies comme l’intelligence artificielle et la blockchain pour réduire l‘empreinte carbone du numérique.

Le développement durable n’est pas incompatible avec le business

Chez HPE l’engagement est total à commencer par notre CEO Antonio Neri secondé par Chris Wellise qui a endossé la fonction de Chief Sustainability Officer. Chris est en particulier responsable du projet HPE Living Progress qui vise à répondre de manière durable aux exigences technologiques de demain en développant une économie circulaire, en investissant dans les collaborateurs et en fonctionnant de manière responsable. Trop souvent encore le développement durable est perçu par les entreprises comme du temps et des coûts guère compatibles avec les objectifs business. Chris nous a prouvé le contraire. L’économie circulaire est un projet qui, mené d’un point de vue industriel, peut et doit concilier les objectifs éthiques et économiques. Rien que sur les trois premiers trimestres le développement durable a généré 400 millions de dollars de nouveaux revenus pour HPE.

Gilles.jpg

L’économie circulaire est une réalité chez HPE

Les matériaux entrant dans la composition des équipements sont sélectionnés en tenant compte du développement durable. La conception des équipements adopte de nouvelles approches architecturales comme le « Memory Driven Computing » pour réduire la consommation électrique tout en fournissant des performances supérieures. L’usage des équipements doit être repensé à l’aune de la frugalité. Pendant longtemps l’informatique a surdimensionné ses moyens pour être sûr de faire face à toutes les éventualités.  Chris a rappelé que de nombreux serveurs sont encore utilisés à moins de 80% de leur capacité. Cela n’est plus viable, l’usage doit être aligné avec le besoin réel. C’est aujourd’hui possible et plusieurs approches le permettent. Au niveau d’un équipement comme Synergy, tout est mis en œuvre pour que l’utilisateur n’ait pas à surprovisonner les ressources dont il a besoin. Une approche généralisée de paiement à l’usage avec HPE GreenLake garantit au client de n’utiliser que ce dont il a besoin sous forme de services.

 L’économie circulaire est avant tout un processus continu. La fin de vie d’un équipement doit être l’occasion d’un nouveau départ grâce au reconditionnement. HPE possède plusieurs centres à cet effet : les « Technology Renewal Centers (TRCs) ». On en trouve un des plus importants au monde à Andover dans le Massachusetts avec 37.000 m2 et un autre à Erskine en Ecosse. Les chiffres parlent d’eux même : 89% des équipements traités sont reconditionnés et trouvent une nouvelle vie chez des clients. Les 11 % restants sont recyclés.

Tous ces efforts portent leurs fruits et ont été reconnus. En septembre 2019 HPE a été nommé le « Computers & Peripherals and Office Electronics industry-leader » dans le Dow Jones Sustainability Index.

0 Compliments
À propos de l'auteur

Joanna_K

Social Media & Digital MKTG HPE France Publishing on behalf of various authors