Blog HPE, France
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

L'IoT, allié des assureurs

L’utilisation des données privées est un sujet qui nous « inquiète », pour autant chacun d’entre nous met à disposition un très grand nombre de ces informations sans en avoir conscience. Cependant, si les services qu’on me propose en tant qu’usager m’apportent une grande valeur et que j’ai confiance dans l’entreprise qui me les offre, je serai plutôt enclin à lui confier ces données.

Les assurances se positionnent sur ce créneau et peuvent tirer parti de l’IoT pour réaliser des économies en prévenant les risques efficacement et en offrant des services plus performants à leurs clients.

Mais quels sont, précisément, les avantages de ces nouveaux outils ?

Les objets assurables peuvent dorénavant être équipés de capteurs pour donner des informations sur leur utilisation et leur environnement, permettant ainsi de mettre au point des offres entièrement personnalisées pour le client. Par exemple, les formules d’assurance automobile « Pay how you drive  » utilisent certains modules et capteurs placés dans le véhicule qui permettent d’analyser la conduite de leurs utilisateurs en temps réel. Les primes d’assurances sont alors modulées en fonction du risque que le conducteur représente (utilisation plus ou moins régulière, conduite dans des environnements hasardeux ou rapide, …).  Cette multitude de nouvelles offres encouragent à une attitude responsable puisque le conducteur peut même, en prouvant sa bonne conduite, bénéficier de rabais.

En France, Axa se sert de ce procédé avec son assurance auto connectée driveXperience qui cible les jeunes conducteurs. L’utilisateur installe dans sa voiture un boîtier, l’Axa Drive Key, qui génère après chaque trajet un score de conduite. Chaque année, le score global est évalué et détermine le montant de sa facture l’année suivante pour encourager le conducteur à être prudent sur la route.INSURANCE 1.jpg

Grâce à ces innovations, les assurances peuvent aussi développer leurs offres et ne plus se positionner comme des assistances après sinistre mais également avant sinistre en anticipant les schémas à risque. En effet, ces outils connectés peuvent détecter aussi bien des sons que des changements de température, de la fumée, des mouvements suspects ou tout autre situation anormale. Ils sont alors en mesure de prévenir l’utilisateur et l’assureur et, en cas de besoin, des professionnels (pompiers, policiers, plombiers …).

La surveillance n’est pas pour autant intrusive puisque c’est la maison et ses équipements qui sont analysés et non ses habitants. Assurés et assureurs ont donc tout à gagner avec la banalisation des capteurs : pour les premiers, ils permettent de rendre leur habitat plus sûr et réaliser des économies et pour les deuxièmes, leurs clients payent leurs assurances tout en étant moins susceptibles de subir un sinistre.

Au-delà de ces avantages économiques et utilitaires, l’IoT pourrait bien nous permettre de rester en bonne santé. En effet, certains professionnels des assurances-vie et de rente peuvent s’assurer que leurs clients entretiennent une bonne d’hygiène de vie grâce, par exemple, aux bracelets connectés.

L’assurance Axa avait offert aux 1000 premiers souscripteurs d’une complémentaire santé Modulango un wearable Withings Pulse. Ce petit objet connecté mesure l’activité de ses utilisateurs en temps réel pour s’assurer de leur bonne santé au quotidien (nombre de pas, rythme cardiaque, cycle du sommeil, taux d’oxygène dans le sang, …). Si certains objectifs d’activités fixés par l’assurance sont atteints, l’utilisateur peut recevoir des bons d’achat pour le récompenser. Ainsi, il n’est pas improbable que ces innovations contribuent à améliorer nos habitudes de vie.

Les objets connectés et l’analyse de leurs données offrent donc de nouvelles opportunités dans l’assurance. Les solutions IoT permettent non seulement de capter de nouveaux clients mais aussi de fidéliser les consommateurs actuels dans un secteur qui se redynamise. Outre les particuliers, les entreprises aussi pourraient être séduites par ces nouvelles solutions pour protéger par exemple leurs employés travaillant à proximité d’équipements dangereux. Il est donc fort probable que ces innovations attirent un nombre croissant de clients, aussi bien BtoC que BtoB.


Co-written with Florence Laget
HPE Big Data France

Twitter : https://twitter.com/florencelaget 

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/florence-laget-301568 

0 Compliments
À propos de l'auteur

Maureen_D