Blog HPE, France
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Les enjeux de la voiture connectée

Maureen_D

D’après le Gartner, le nombre de véhicules connectés atteindra 250 millions en 2020. Le marché est en effervescence et de nouveaux acteurs renommés du numériques tels qu’Uber ou Google s’empressent de prendre la route de ce nouvel eldorado. En effet, le revenu global généré par le contenu numérique des voitures va croître de plus de 300% entre 2016 et 2021. Quelles opportunités offrent les voitures connectées et quels enjeux impliquent-elles ?

 

  • La voiture connectée et son environnement

Les capteurs, radars et caméras des voitures commencent à échanger des données avec leur environnement. En connectant les véhicules à la ville, il devient possible de contrôler la circulation au sein d’une Smart City et ainsi de limiter les embouteillages et les émissions de CO2. C’est ce que l’on appelle le V2I (vehicule to infrastructure), la voiture pourra informer les automobilistes de la durée d’attente au feu rouge et même réguler sa vitesse pour ne plus avoir à s’y arrêter. Les villes quant-à-elles, pourront adapter leurs « routes intelligentes » en adaptant la vitesse maximum et le timing des signaux de trafic aux conditions météorologies et au nombre de véhicules sur les routes.

 

  • La voiture connectée et son concepteur

Les constructeurs automobiles peuvent en apprendre plus sur la façon de conduire de leurs clients : quand, où et comment utilisent-ils leurs véhicules. Ces informations leur permettent de mettre au point de nouveaux modèles adaptés à leurs consommateurs, différenciés des concurrents et sécurisés.

Les voitures connectées peuvent réaliser des diagnostics et des mises à jour régulières pour entretenir et améliorer leurs fonctionnalités. Tesla utilise déjà cette technique et sa flotte reçoit régulièrement des notifications de mises à jour logicielles à distance.

Le constructeur automobile créé un lien direct avec le véhicule et avec le conducteur ce qui permet d’améliorer l’expérience client tout au long du cycle de vie de la voiture et de fidéliser son client.

 

CAR 1.jpg

 

 

  • La sécurité des véhicules

En plus de faciliter la vie des conducteurs, les voitures connectées sécuriseront les routes. Elles seront connectées à la fois à leur environnement, s’il est pourvu de capteurs, et entre-elles de manière à avertir les autres en cas de danger sur les routes. Les véhicules s’assureront que la distance de sécurité avec les autres automobilistes est bien respectée et éviteront ainsi les collisions. On prévoit que ce système pourrait éliminer 80 à 90% des accidents causés par une erreur humaine. La mise à jour 8.0 de Tesla a d’ailleurs déjà fait ses preuves dans ce domaine : au Pays-Bas, une Tesla a provoqué un arrêt d’urgence alors même que le trafic semblait fluide quelques secondes avant qu’une collision ait lieu plusieurs mètres devant. Cette action a été possible grâce à l’outil d’analyse comportementale des autres véhicules embarqué dans la voiture.

 

  • Les enjeux de la voiture connectée

La voiture devient un datacenter roulant qui émet et collecte un nombre important d’informations. Elle doit intégrer des technologies de edge computing lui permettant de traiter les données en temps réel comme de les renvoyer dans le Cloud.  On estime que les voitures connectées transmettront 25 Giga de data au cloud toutes les heures, si ces données sont stockées cela représente 6,9 terra par an par véhicule. S’associer avec de grands acteurs de l’IT devient donc, pour les constructeurs traditionnels, une opportunité à ne pas manquer.

L’équipe « Formule E » de DS Virgin Racing a d’ailleurs fait appel à HPE et ses solutions pour collecter et analyser les données en temps réel pendant les courses ce qui a permis d’améliorer la performance du pilote et du véhicule.

 

Les voitures ne sont plus uniquement des moyens de transport mais aussi des moyens de rester connecté avec chaque aspect de notre vie en proposant, par exemple, des applications permettant aux conducteurs d’accéder aux services de musique en ligne ou encore de détecter les places de parking disponibles à proximité. Les véhicules de plus en plus connectés deviendront bientôt autonomes bien que, d’après le directeur marketing de BMW France, l’autonomie totale ne soit pas prévue avant 2025. Reste à régler le problème de l’assurance en cas d’accident.

Pour profiter pleinement de toutes ces nouvelles opportunités, les concepteurs automobiles devront convaincre les consommateurs de partager leurs données de géolocalisation, de conduite et d’activités en ligne ce qui ne sera pas une tâche facile. A l’heure actuelle, l’industrie n’est pas perçue comme un tiers de confiance pour partager ses données mais cette position peut s’inverser si les nouveaux services proposés en contrepartie sont suffisamment séduisants pour changer la donne.


Co-written with Florence Laget
HPE Big Data France

Twitter : https://twitter.com/florencelaget 

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/florence-laget-301568 

0 Compliments
À propos de l'auteur

Maureen_D