Blog HPE, France
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Les start-up à l’honneur sur le stand HPE à Vivatech

Par Farida Chaouane, Marketing Manager HPE Pointnext France

Les start-up françaises étaient à l’honneur à Vivatech. Elles sont synonymes de dynamisme et d’innovation. A présent les entreprises voient en elles une extension de leur R&D pour gagner en agilité et répondre aux besoins d’un marché en constante évolution sous l’effet du numérique. HPE France avait invité de nombreuses start-up à partager un grand espace dans lequel trônait un module spatial qui a suscité l’intérêt des visiteurs venus en nombre. Coup de projecteurs sur trois de nos start-up Altaroad, Batvoice et Immersion4.

DeDQrbzWkAMhiUa.jpg

Les routes deviennent intelligentes avec Altaroad.  Cécile Villette fait partie, avec Rihab Jerbi et Bérengère Lebental, des trois fondatrices de la start-up Altaroad présente sur le Lab HPE. Altaroad a eu la bonne surprise d’être sélectionnée pour faire partie de l’executive tour organisé par Microsoft et Axa et pouvoir ainsi expliquer son offre à de nombreux visiteurs. Altaroad est assez représentative des préoccupations actuelles. Les services qu’elles proposent s’appuient sur des nano capteurs et des algorithmes d’intelligence artificielle pour améliorer la durabilité des infrastructures routières et leur sécurité. Les routes deviennent intelligentes. Altaroad utilise des développements issus de l’IFSTTAR, du CNRS et de l’Ecole polytechnique qui ont été brevetés en 2014. Altaroad enfouit des capteurs innovants dans les routes qui génèrent massivement des données analysées en temps réel par des algorithmes. On est étonné des enseignements que l’on peut tirer d’une exploitation astucieuse des lois de la physique sur la déformation des matériaux. On peut ainsi peser un véhicule spécifique, anticiper des situations à risque, détecter l’empreinte d’une roue, identifier les infrastructures à entretenir ou encore optimiser la gestion du trafic dans la ville intelligente.  Les algorithmes disposent de suffisamment d’informations pour réussir à identifier le type de véhicule roulant sur une portion de chaussée, avec son poids, sa vitesse et le nombre d'essieux. Le pesage est utilisé fréquemment sur les chantiers et sur certaines infrastructures routières. Dans les systèmes actuels, les véhicules passent sur d’imposantes balances qui finissent par se dérégler avec le temps. Avec des technologies de machine learning la route gagne en intelligence et en précision avec le temps et permet d’effectuer des mesures de plus en plus précises. Avec le développement des villes intelligentes et des voitures autonomes, il est logique que la route contribue à alimenter ses systèmes en informations pertinentes. ALTAROAD offre une plateforme de services permettant de prendre des décisions optimisées à l'échelle de la ville intelligente comme la coordination des infrastructures entre elles, l’interaction avec les véhicules autonomes, afin de créer des villes durables, apporter plus de sécurité au trafic, et améliorer la durabilité des infrastructures.

Batvoice apporte une seconde vie aux données des centres d’appels. Les entreprises doivent prendre conscience que « l’experience client » n’est pas un nouveau terme marketing à la mode. Pour Maxime Sendorek, CEO de batvoice, l’expérience client est devenue un enjeu commercial rappelant que Gartner indique que "89% des entreprises s'attendent à rivaliser principalement sur la base de l'expérience client". Accenture a évalué à102 milliards de dollars le montant du chiffre d'affaire annuel qui change de main parce que les clients mécontents sont allés voir ailleurs. Pourtant de nombreuses entreprises ont un incroyable potentiel de données sous exploitées. Toutes celles provenant de relations téléphoniques entre l’entreprise et ses clients. Nous sommes d’ailleurs souvent avertis en début de conversation avec notre opérateur téléphonique, un assureur ou une banque que la conversation sera enregistrée. Les raisons des appels sont variées que ce soit pour des problèmes de paiement, du contenu web introuvable, une offre inadaptée ou des besoins de formation. C’est souvent l’occasion d’exprimer une insatisfaction voire une colère. Batvoice a eu l’idée de développer la solution Callwatch pour analyser le contexte et les émotions dans la voix. Il est important d’être capable de faire de la conversion voix vers du texte pour obtenir une transcription précise de la conversation mais la prosodie (tout ce qui passe dans les intonations, l’inflexion et la modulation de la voix) nous apprend énormément sur l’humeur du client. En identifiant et en classant les mots puis en les corrélant aux émotions détectées dans la voix on peut trouver les « irritants » qui nuisent à l’expérience client. On est ainsi en mesure d’apporter un diagnostic précis à une insatisfaction et de proposer un plan d’action pour y remédier. Batvoice a développé ses propres algorithmes de machines learning. Le système est entrainé à partir d’historique de base d’appel pour faire les bonnes corrélations entre l’irritation et ses causes. La version existe en français et en anglais.

fYbTx7eF.jpg-large.jpeg

Immersion4 veut réduire la facture énergétique du cloud et des datacenters.  Avec le développement du numérique les centres informatiques se multiplient. Les usages du digital nous donnent l’impression d’un monde immatériel et propre mais c’est loin d’être le cas. Le moindre de nos gestes digitaux comme l’envoi d’un simple email met en branle des serveurs et du stockage hébergés dans des centres informatiques (lire Le numérique doit aussi se préoccuper de préserver la planète). Il faut non seulement les alimenter en électricité mais aussi les refroidir. Cela coute cher, nécessite de l’espace et nuit à notre planète. Beaucoup d’efforts ont été accomplis mais cela ne suffit pas à compenser l’énorme croissance de l’activité numérique. La solution viendra peut-être de la start-up Immersion 4 qui propose une alternative avec une solution basée sur le principe de refroidissement des serveurs plongés dans un liquide immersif. Les clients bénéficient ainsi d’une facture d’énergie de refroidissement massivement réduite, de coûts d’acquisition réduits, d’économies d’espace et d’un système véritablement universel et durable. La force d’Immersion4 : pas de consommation d’eau, pas d’émission de CO2, pas d’émission de GES (gaz à effet de serre).

HPE France continue à contribuer au développement des start-up françaises. (lire HPE renforce son engagement auprès des start-up et s’affiche comme partenaire de l’innovation !). Félicitations à toutes les start-up présentes avec HPE qui ont contribué au dynamisme et au succès de l’édition 2018 de Vivatech

 

 

0 Compliments
À propos de l'auteur

Joanna_K

Social Media & Digital MKTG HPE France Publishing on behalf of various authors