Blog HPE, France
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Voyage dans le temps et l’espace à l’EXPO 2017 Inmac Wstore

A l’occasion d’Expo 2017, Inmac Wstore m’avait demandé d’intervenir pour parler de transformation digitale. Les nouvelles technologies nous ont fait rentrer dans l’univers de la donnée et du numérique, donc quoi de plus logique que d’évoquer la conquête de l’espace pour se rendre compte des incroyables progrès techniques accomplis en quelques décennies. Un voyage dans l’espace et dans le temps, digne des meilleurs films de sciences fiction, qui peut nous inspirer dans nos réflexions sur le numérique.

ExoConférence_rebuild_PP1.pngLa conquête spatiale : une aventure humaine et un voyage technologique.  Quarante ans déjà que ces sondes ont été lancées dans l’espace à partir de Cap Carnaveral : le 5 septembre 1977 pour Voyager 1 et le 20 aout 1977 pour Voyager 2. Un long voyage commençait avec pour objectifs d’approfondir nos connaissances en collectant des données sur les planètes Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Les données étaient au cœur de ces missions comme elles sont aujourd’hui au cœur de l’économie moderne. On s’enthousiasme avec les nouvelles technologies qui nous font découvrir de nouveaux horizons en termes d’usages mais on reste pensif en voyant ce qu’on était capable de réaliser à l’époque. La preuve, les technologies embarquées en 1977 dans Voyager 1 lui ont permis de quitter l’héliosphère (l’espace sous l’influence du soleil) pour pénétrer dans l’espace interstellaire pour la première fois de l’histoire spatiale en 2012. Nous sommes hors des limites connues et tout est possible y compris croiser la route d’un extra-terrestre. Les ingénieurs de la NASA étaient-ils influencés par la sortie de « Star War » la même année ? Je n’en sais rien, mais à tout hasard ils avaient enregistré sur un disque d’or un condensé de notre vie sur la terre sous forme de sons, de musiques, de symboles et d’images.  Pas vraiment une première puisque déjà en 1972 la sonde Pioneer 10 contenait la fameuse plaque d’aluminium sur laquelle était gravée la représentation d’un homme et d’une femme.

image187.jpgUne page d’histoire. Incroyable ce qu’a pu faire cette génération avec des moyens qui nous semblent rudimentaires aujourd’hui. Dans les années 60 beaucoup de calculs étaient manuels et quand les ordinateurs sont progressivement apparus, la confiance dans leurs calculs n’était pas totale. Alan Shepard, le premier américain envoyé dans l’espace le 5 mai 1961, avait demandé à vérifier tous les calculs effectués sur ordinateurs …. Cette période nous rappelle, avec le film « les femmes de l’ombre », que la conquête spatiale est une page d’histoire et un marqueur sociétal. Les femmes, et tout particulièrement des femmes noires, ont eu un rôle important comme Katherine Johnson . C’est elle qui a calculé les trajectoires du programme Mercury et de la mission Apollo 11 vers la Lune en 1969 (date de ma naissance). Je vous recommande le film les « figures de l’ombre » pour vous replonger dans cette période fabuleuse. L’aventure spatiale me passionne, vous vous en doutez mais je ne perds pas le fil de mes idées et il y a un lien concret avec HPE. Cet été un supercalculateur HPE appelé spacebourne a été envoyé sur la station internationale IIS par le lanceur SPACE X.  HPE travaille étroitement avec la NASA (lire HPE relève le défi spatial). Récemment nous avons annoncé l’initiative de recherche « The Extreme Edge». Pourquoi autant d’intérêt pour l’espace de la part de HPE ? Parce que la conquête de l’espace nous fait franchir des limites et nous poussent à innover.

iss.PNG

Vaincre la latence et disposer de puissance de traitement dans les endroits les plus improbables. Voyager 1 fonce à environ 60.000 km/h dans le milieu interstellaire et se trouve à plus de 15 milliards de kilomètres de la terre. A une telle distance il faut attendre 14 heures pour recevoir les signaux radio émis par la sonde. La latence devient de plus en plus problématique pour les voyages habités. Pour poursuivre la conquête spatiale avec des vols habités de plus en plus lointains on ne pourra pas faire l’impasse de véhicules totalement autonomes d’un point de vue du traitement des données. Dans le cas d’opérations sensibles à exécuter la transmission des informations se heurterait à des délais de incompatibles avec l’urgence de la situation. Pensez que sur Mars un message urgent prendra 20 minutes pour être reçu sur terre du fait de la distance. Les problèmes de latence ne sont pas l’apanage des voyages dans l’espace. Pendant longtemps UH20wEgx_400x400.jpgl’informatique s’est cantonnée dans les datacenters qui étaient en quelques sorte le système solaire de l’IT. Avec le développement de l’internet de l’objet nous rentrons dans l’espace numérique qui par bien des aspects rappelle l’espace interstellaire. La multitude de capteurs et de systèmes d’objets connectés créent un nouvel écosystème qui a besoin de pouvoir traiter l’information localement sans attendre le feu vert d’un datacenter. Imaginer qu’une voiture autonome doive se connecter à un datacenter avant de freiner !!!! On retrouve sur terre des problèmes de latence qui n’ont bien sur rien avoir avec les distances dans l’espace mais qui causent suffisamment de délai pour rendre impossible une action immédiate. Pour répondre à ces nouveaux besoins provoqués par les usages numériques il faut des solutions que l’on appelle « Intelligent Edge » ou « Edge computing ». C’est-à-dire des moyens pour réaliser des traitements informatiques hors des datacenters que ce soit dans une voiture, un avion, une usine 4.0, un parc d’éoliennes ou une ville intelligente. Pour y réussir il faut beaucoup d’ingéniosité pour réduire l’encombrement et la consommation d’énergie sans pénaliser la fiabilité.

hal.PNGLe film 2001 l’odyssée de l’espace (sorti en 1968) prévoyait déjà la présence de l’intelligence artificielle avec HAL (qui posait d’ailleurs la question de l’insubordination des robots avec un peu d’avance). De nombreux serveurs HPE sont déjà utilisés avec des applications bâties autour du machine learning et du deep learning.  Le rachat de la société Nimble Storage avec l'IA Insight nous permettant de gérer le stockage en tenant compte de l'expérience acquise sur l'ensemble des installations dans le monde est

clairement une valeur ajoutée pour nos clients. Nous avons mis des programmes en place pour en faciliter l’adoption. Nos recherches portent aussi sur la miniaturisation et la performance dans le cadre du projet « The machine » avec le memory driven computing.

Innover: Imaginer de nouveau moyens de propulsion et de Compute

spacecraft.PNGLe projet Breakthrough Starshot lancé début 2016 par Iouri Milner, Stephen Hawking et Mark Zuckerberg. a pour objectif d'envoyer des milliers de sondes spatiales d'environ 1 gramme, équipées de voiles solaires, vers Alpha du Centaure, le système stellaire le plus proche du système solaire. La technologie n'est pas encore au point (le sera-t'elle un jour?) mais l'envie d'innovation pousse les scientifiques à essayer pour repousser les limites de la technologie.

Imaginez! Atteindre 20 % de la vitesse de la lumière est aujourd'hui un challenge incroyable mais il faut le relever!

L'innovation est au coeur de la stratégie d'HPE et nous mettons tout notre savoir faire pour que bientôt vous puissiez avoir votre passeport pour mars!

mars.PNG

 

 

 

 

 

 

 

Je vous renvoie sur mes précédents billets pour en savoir sur les innovations HPE.

Suivez-moi sur twitter Fontaine_ch

DCHC Category Lead France HPE Evangelist - Hewlett Packard Enterprise | Storage / Servers /Network|BD/Comics|Science Fiction Movies|Polars|Vinyl 70/80
0 Compliments
À propos de l'auteur

CFontaine

#TransfoNum #Startup #IoT #Tech #BigData #SocialMedia #IA #VR #Marketing #Storage #Servers #DataCenter #Networking